WE CAN’T KEEP QUIET

8 mars 2017 – Solidarité avec les Grèves internationales des Femmes

Dans le sillage de la Marche des Femmes (Women's March) à Washington, en janvier 2017, les femmes ont convoqué une grève générale sous la devise « A Day Without a Woman ». Trente autres pays s’associeront à ce mouvement. La manifestation a pour but de s’insurger contre les politiques misogynes, racistes, trans* et homophobes, également que contre des attaques agressives et néolibérales à la sécurité sociale, ainsi qu’aux droits des travailleuses et des travailleurs.

Le 8 mars prochain, unis et unies dans une vaste alliance – organisations de femmes, ONGs, groupes de migrantes, syndicats etc. – nous voulons nous solidariser avec ce mouvement et nous vous appelons à créer des activités et de multiples manifestations. Par solidarité avec ces campagnes et ces mouvements globaux, mais aussi par désir de se faire entendre et de mettre en avant des revendications concernant notre propre pays.

ATTENTION: ceci est un appel spontané ‘de dernière minute’. Nous n’avions pas assez de temps pour mobiliser et organiser une grève au sens strict du terme. Celles et ceux qui peuvent faire grève individuellement et sans mettre leur emploi en péril pourront le faire, bien sûr!

WE CAN’T KEEP QUIET! Il s’agira d’abord d’un acte de solidarité avec les protestations contre Donald Trump mais, également contre le virage à droite que connaît l’Europe depuis quelque temps. Les politiques réactionnaires menacent les droits et les revendications des femmes*, tout en renforçant les tendances racistes, anti-trans et homophobes, ainsi que les inégalités sociales. Pussy grabs back ! Nous revendiquons de la liberté et justice pour tous et pas que pour quelques indivus. 

Ce que nous voudrions, c’est puiser dans la force retrouvée de mouvements féministes et de consciences critiques pour étendre et renforcer nos réseaux. Ainsi, un des objectifs déclarés de la campagne WE CAN’T KEEP QUIET en Suisse est de connecter des femmes* et des organisations ou mouvements de femmes*, tous bords et tous horizons confondus. Nous devons «faire connaissance»,  découvrir ce nous faisons déjà dans notre pays, apprendre les unes des autres (et nous aussi critiquer) afin d’accroitre nos capacités d’action, revoir nos repères, rendre visibles nos revendications et influencer les décisions politiques.

La campagne WE CAN’T KEEP QUIET du 8 mars ne concurrence nullement les autres manifestations déjà prévues pour cette date, mais constitue un événement à part entière DE PLUS avec le but de rendre visible toutes les manifestations et organismes qui s’y associeront. Il n’est d’ailleurs PAS prévu d’organiser une quelconque grande maniféstation commune, notre action s’ajoutant simplement aux autres activités prévues ce jour-là. De plus, les partenaires de cette alliance sont libres d’organiser eux-mêmes d’autres activités comparables – ou de faire la grève.

Sur ce site internet figurera un calendrier avec toutes les manifestations connues et prévues pour le 8 mars et de plus, nous chercherons à mobiliser un maximum de personnes pour la Women’s March du 18 mars à Zurich.

Rejoindre notre Alliance est et sera TOUJOURS possible, peu importe le type de groupe ou d’organisation qui souhaite le faire. Ainsi, chaque organisme, collectivité, regroupement, ou ONG susceptibles de s’identifier, de près ou de loin, avec les revendications de la Women’s March sont cordialement invités à rejoindre nos rangs. Car, si cette Alliance est une alliance de femmes*, au sens le plus vaste du terme, le mouvement WE CAN’T KEEP QUIET s’adresse à toutes et à tous.